À Villemur-sur-Tarn, les habitants fustigent l’échec du vivre-ensemble !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Conseiller régional d’Occitanie,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,

Préoccupée par un flot ininterrompu de doléances exprimées par les habitants du quartier Saint-Exupéry, la municipalité de Villemur-sur-Tarn organisait la semaine dernière une réunion publique afin de proposer des solutions susceptibles d’améliorer le « vivre ensemble » dont chacun peut désormais voir les limites. Dégradations de biens, violences verbales, agressions physiques, tapages nocturnes et vols : voilà le lot quotidien des Villemuriens qui pour certains ont même préféré fuir leur logement pour tenter de retrouver un sentiment de quiétude ailleurs.

Le Front National de Haute-Garonne dénonce depuis longtemps déjà, cette insécurité du quotidien qui, tout particulièrement à Villemur-sur-Tarn, s’est accentuée ces derniers temps avec l’arrivée d’un centre d’accueil pour jeunes migrants sur la commune. D’ailleurs, le responsable de l’Office Public de l’Habitat de Haute-Garonne, Monsieur Hernandez a bien précisé à cette occasion que la majorité des actes de délinquance recensés dans ce quartier sont bien l’oeuvre de mineurs dont « les familles étaient déjà en ligne de mire et risquaient l’expulsion ».

La caste politico-médiatique peut continuer à nier la réalité des faits, mais ici encore, le lien entre immigration et insécurité est évident. Il convient donc d’agir fermement pour permettre au quartier Saint-Exupéry de retrouver sa tranquillité d’antan. Pour cela, il faut mettre en oeuvre une vraie politique de tolérance-zéro qui passe par un élargissement de la responsabilité pénale pour les mineurs, des sanctions fermes et surtout une révision de l’attribution des aides sociales à leurs parents, sous réserve de la preuve de leur carence en matière éducative.