Accueil de migrants à Saint-Gaudens : l’État impose sa folie aux municipalités !

molex_leonardelli_frontnational

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne,
Conseiller régional d’Occitanie,

Alors que notre département de la Haute-Garonne est déjà fortement impacté par l’accueil répété de migrants issus de la jungle de Calais dans nos villes et nos villages, le gouvernement Hollande tente par tous les moyens d’imposer un concept de « charité désordonnée » à nos compatriotes. Une volonté politique indigne et mise en œuvre en dépit du bon sens puisque une part croissante des Français est aujourd’hui victime de la crise économique et sociale que nos dirigeants politiques ont générés par leurs lubies.

Le Front National de la Haute-Garonne s’oppose fermement à l’accueil forcé de clandestins qui menacent l’ordre public et la sécurité des Français. Il s’indigne face aux méthodes totalitaires employées par l’État, notamment à l’égard de la municipalité de Saint-Gaudens, où le Maire est en passe de perdre l’intégralité des dotations de l’Etat au motif qu’il refuse l’implantation d’un centre d’accueil sur sa commune.

L’opposition à l’arrivée de migrants dans nos communes doit maintenant devenir une cause nationale qui dépasse tous les clivages politiques, c’est pourquoi au nom du Front National de la Haute-Garonne que je représente, j’apporte mon soutien total à Monsieur Duclos, maire de Saint-Gaudens.

Enfin, j’invite l’ensemble des maires de la Haute-Garonne concernés ou simplement soucieux de préserver la tranquillité de leurs administrés, à ratifier la charte proposée par le Front National : « Ma commune sans migrants ». Cette charte énonce huit points attestant devant les Français que tous les moyens légaux seront utilisés par les maires pour renoncer à l’accueil des migrants.