Assemblée plénière du Conseil régional : Julien Leonardelli dénonce l’escroquerie sur la création de l’Assemblée des territoires


Le jeudi 26 mai 2016 s’est tenue à Montpellier, une nouvelle Assemblée plénière du Conseil régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Élu de cette institution depuis le mois de décembre dernier, j’ai tenu à intervenir lors du déroulement des débats, et à interpeller la Présidente de Région, Carole Delga, sur sa volonté de constituer dans notre Région, une Assemblée des territoires de 158 représentants non élus.

Lors de mon allocution, j’ai souhaité dénoncer les réelles intentions de Carole Delga, et de sa majorité plurielle et multiconflictuelle. Derrière les grandes envolées lyriques des uns et des autres, se cache en réalité une volonté à peine masquée de tout mettre en oeuvre dans le seul but de «faire baisser le Front National dans les territoires de la France des oubliés».

Or, je crains hélas pour ces beaux parleurs de gauche, comme de droite, qui ont tout promis et tout trahis, que leur réveil ne sonne trop tard …

La ficelle est grosse ! Elle met en lumière le mépris et le manque total de considération de Carole Delga, à l’égard de nos concitoyens, habitants de nos campagnes et de nos villages isolés.

La main maîtresse des technocrates de Bruxelles n’est quant à elle pas très loin, elle guide celles et ceux qui participent depuis de nombreuses années à la défragmentation de notre unité et de notre identité nationale, et dont Carole Delga, Sylvia Pinel, Christian Assaf … etc, font partis.

Une chose est sûre, la France des oubliés : celle des ouvriers, des artisans, des commerçants, des retraités, des agriculteurs, des étudiants et des chômeurs, s’est volontairement détournée de ces marionnettes qui n’aiment pas la France. Cette France profonde fait aujourd’hui confiance au seul mouvement patriote qui ne l’a jamais abandonnée, qui ne l’a renie pas, qui ne l’a réduit pas, et qui l’aime profondément, sincèrement et passionnément.