Sans avenir pour la France, pas de perspective possible pour la jeunesse !

julien_leonardelli_communiqué_frontnational01

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne, conseiller régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

Une récente enquête réalisée par l’Unef confirme ce que nous dénoncions depuis longtemps, à savoir que l’augmentation du coût de la vie étudiante en France (+ 1,23%) et à Toulouse (+ 0,50%), est une réalité qui accroît les difficultés rencontrées par la jeunesse. Dans tous les domaines, celle-ci semble d’ailleurs toujours être la cible de premier choix des gouvernements successifs.

Le « désastre », théorisé en matière d’enseignement par Alain Finkielkraut se matérialise aujourd’hui dans toutes les réalités quotidiennes de la jeunesse de France. Sur le front du chômage, de la précarité, du logement, de l’insécurité ou de la perte d’identité, nos jeunes Français sont en première ligne.

De Sarkozy à Hollande, l’histoire se répète et s’accélère : l’avenir de la France toute entière se dessine sous des traits plus sombres que jamais. Or, la clé du changement tant attendu par les enfants de France est bel et bien là : sans avenir pour la France, pas de perspective meilleure pour sa jeunesse !

Parce que le Front National prend cet avenir français à cœur, il prône une toute autre politique que celle visant à s’ouvrir toujours plus aux vents mauvais de la mondialisation, à brader toutes nos souverainetés ou à effacer notre identité sous des vagues d’immigration massive. Face aux renoncements des uns et des autres, le Front National croit surtout en la France et au retour de sa grandeur et de sa prospérité.