Côté Toulouse : « Le FN drague la ruralité »

Volontiers discret, le candidat FN aux élections régionales en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, Louis Aliot, envoie cependant ses troupes faire campagne… à la campagne.

Lauragais-Julien-Leonardelli-FN-630x0

Depuis janvier 2015 et l’ouverture des hostilités pour la conquête de la future région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, le Front National se tient à l’écart des projecteurs. Fort d’un candidat ne cherchant pas à développer sa notoriété puisque Louis Aliot est le plus connu d’entre toutes les têtes de listes engagées dans la bagarre, le FN ne multiplie pas les conférences de presse surexploitées et les déclarations tapageuses.

Pour autant, s’il ne cherche pas forcément à capter la lumière, le FN ne passe pas l’été à l’ombre. Et le terrain est de rigueur chez les troupiers bleu marine. En Haute-Garonne par exemple, Julien Leonardelli et ses militants sont bel et bien en campagne.

Un plaidoyer pour la ruralité dans le fief de Delga (PS)

Il y a quelques semaines, le FN 31 a débuté une tournée départementale des pays ruraux. Avec un rendez-vous remarqué : une réunion publique à Saint-Gaudens, au coeur de la circonscription électorale de l’ex-ministre redevenue députée Carole Delga, tête de liste PS pour ces élections régionales.

Angle de tir du jeune Léonardelli: «Le cœur de mon combat politique c’est la défense de la ruralité, des traditions et de l’agriculture, car cela fait partie de notre identité».

Rebelote la semaine suivante du côté de Revel en terre lauragaise avec un discours semblable et un œil doux pour nos campagnes à l’heure où la métropolisation les menace de plus en plus et tandis que se construit une nouvelle région dont l’équilibre reste à organiser entre deux grandes polarités urbaines, une immense superficie rurale, des territoires de montagne et un littoral conséquent.

citation_côtétoulouse_julienleonardelli_frontnational31

Un courrier à tous les maires ruraux

Julien Léonardelli s’est également fendu d’une lettre à tous les maires ruraux de la Haute-Garonne, mercredi 22 juillet. Dans cette missive, il rejoint la critique de nombre d’élus ruraux dénonçant que la nouvelle loi NOTRe (pour «Nouvelle organisation territoriale de la République») lancé par le gouvernement, enfonce un nouveau clou sur le cercueil de la ruralité.

«Nos communes se retrouvent privées de compétences fondamentales (…) et sont intégrées à marche forcée dans les intercommunalités. (…) Derrière ces mesures se jouent l’existence des communes. Or le maintien des services publics et le bien vivre dans les petites communes ne pourront être pérennisées qu’en conservant les compétences des conseils municipaux», étaye Julien Léonardelli.

La liste et le projet courant septembre

Quelles sont les propositions du FN pour endiguer ce qu’il dénonce ? Le programme, en cours d’élaboration, sera dévoilé courant septembre, en même temps que la liste. En attendant, Julien Léonardelli et les militants du FN 31 poursuivent leur tournée départementale.

Prochaine étape, samedi 25 juillet 2015 dans le Frontonnais. Toujours pour défendre la ruralité. Et avec une certaine sérénité après la publication d’un premier sondage donnant Louis Aliot vainqueur du premier tour des élections régionales avec 27% de suffrages et solide concurrent des candidats PS et LR à la faveur d’une triangulaire au second tour.

Article de Pascal Pallas, rédacteur en chef de « Côté Toulouse »