Drame au CHU de Rangueil : la question des moyens reste intacte !

julien_leonardelli_fn_communiqué

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne et conseiller régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

Un infirmier du CHU de Rangueil s’est récemment donné la mort sur son lieu de travail à Toulouse. Pour l’heure, même si elles poussent à un questionnement légitime, ses véritables motivations restent encore troubles.

Partageant la tristesse qu’un tel acte de détresse suscite, je tiens à adresser toute ma compassion et mes condoléances à l’égard de la famille, des proches et des collègues de cet infirmier.

L’émotion ne doit en aucun cas empêcher la réflexion et l’action politique, c’est pourquoi il est important de souligner qu’en arrière-plan de ce drame, resurgit l’inquiétante question des moyens hospitaliers.

Notre région souffre en effet, de la disparition totale de certains services hospitaliers en zone rurale, mais aussi d’une désorganisation croissante des services et d’une surcharge de travail en zone urbaine.

L’accès de tous nos compatriotes français aux services de santé doit redevenir une priorité assumée des pouvoirs publics. Les économies faites en ce domaine sont inacceptables, d’autant plus que d’immenses sources d’économie ne sont toujours pas faites en parallèle, en particulier sur la fraude massive à la sécurité sociale.