En cassant les professions réglementées, ils veulent casser la France !

julienleonardelli_fn31_professionsréglementées

Les gouvernements UMP d’hier ou le gouvernement socialiste d’aujourd’hui, poursuivent le même objectif : mettre un terme aux professions dites réglementées !

Des pharmaciens aux notaires, il s’agit d’obéir en réalité à une volonté de l’Union européenne, exprimée à de multiples reprises et sur laquelle malheureusement la France n’a pratiquement plus de marge de manœuvre.

Les socialistes se disent à l’offensive contre ces professions dans l’intérêt du pouvoir d’achat des Français, du moins c’est ce que l’on veut nous faire croire … La réalité est toute autre : le gouvernement obéit encore et toujours à Bruxelles, dont le seul objectif est de créer de nouveaux marchés au bénéfice exclusif des grandes multinationales et des grandes surfaces.

L’Union européenne exige en effet la casse des professions réglementées sous l’influence et la pression des lobbies d’argent qui l’entourent et qui ne représentent rien d’autre que les intérêts des grandes entreprises et des distributeurs. Le pouvoir d’achat des Français n’est pas dans l’équation et cette réforme ne vise en rien son augmentation.

L’attaque est encore plus dangereuse dans le domaine de la santé puisqu’il est en effet parfaitement irresponsable d’affaiblir d’avantage le réseau des pharmacies en offrant aux grands distributeurs le marché de la parapharmacie.
D’ailleurs, un certain nombre d’officines ne pourront pas supporter ce coup dur financier et seront donc contraintes de mettre la clés sous la porte. Le Front National de la Haute-Garonne que je représente s’inquiète de cette privatisation généralisée de la santé qui semble être l’objectif recherché à terme, objectif aussi dangereux que contraire au principe d’égalité et de proximité des soins.

En outre, si des réformes sont toujours nécessaires, notamment sur la limitation de certains abus, celles visant à casser un système qui tente de préserver un équilibre économique, social et sanitaire fragile est totalement irresponsable et doit être dénoncé.

Derrière la casse de ces professions du quotidien, il y a la casse d’un modèle français qui a fait ses preuves face aux ravages du « tout marché ».

Porte-parole de Marine Le Pen en Haute-Garonne, je m’oppose à la réforme UMP/Valls/UE, je défends le modèle français et je refuse l’argument mensonger de « l’augmentation du pouvoir d’achat ».