Entretien avec la Dépêche du Midi

julienleonardelli_carineburgalat_depechedumidi_fn

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de vous lancer dans cette élection ?

Ma priorité est de sauver notre département, et avec lui, notre identité, nos traditions et toute une structure administrative de proximité. Cela tranche avec les aspirations des candidats que sont Jean-Marc Dumoulin, Marie-Hélène Champagnac ou Jean-Luc Raysseguier et Ghislaine Cabessut, tous représentants d’une caste politique UMPS qui a tout raté, et qui souhaite faire disparaître nos départements.

Pouvez-vous présenter vos quatre candidats ?

Je porterai l’espérance bleu marine avec Carine Burgalat de Fronton, Michel Gontier de Bouloc et Fabienne Brun de Buzet-sur-Tarn.

Quels sont vos principaux projets pour le canton ?

Nos projets sont une alternative attendue par nos concitoyens. Ils visent entre autres à mettre en place une meilleure solidarité envers nos personnes âgées, en améliorant le niveau de l’APA pour les retraités modestes, en équipant ceux qui vivent à domicile de téléassistance et de domotique, en améliorant l’aide sociale pour couvrir les frais d’hébergement en établissement. Nous nous positionnerons aussi pour une meilleure considération pour les personnes handicapées et leurs proches.

Face à la baisse des aides, comment comptez-vous les réaliser ?

Nous nous battrons avec acharnement pour faire des économies considérables sur le train de vie des élus, nous lutterons contre la fraude, mettrons fin au clientélisme et aux gaspillages qui plombent notre économie et qui nous empêchent d’organiser les territoires et préserver la qualité de vie de nos concitoyens.