Le Front National et Julien Leonardelli soutiennent les policiers de Toulouse

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Conseiller régional d’Occitanie,
Secrétaire départemental du Front National de Haute-Garonne,

Une fois encore, Toulouse a été samedi dernier le théâtre d’affrontements entre les forces de l’ordre et une bande de racailles du quartier du Mirail, tristement connu pour être une des zones de non-droit dans la ville rose que dirige Monsieur Moudenc.

Julien Leonardelli, au nom du Front National de Haute-Garonne, soutient les policiers qui ont été victimes d’agressions verbales et physiques lors de l’interpellation d’un individu cagoulé se livrant en toute impunité à un trafic de stupéfiants et qui a manifestement bénéficié lors de son arrestation d’un élan de solidarité entre délinquants.

Julien Leonardelli souhaite un rapide rétablissement aux deux agents qui ont été blessés, il condamne avec la plus grande fermeté les menaces de mort, ainsi que les jets de pierres qui ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche.

À contre-courant de l’angélisme des politiques et des médias locaux qui préfèrent en toutes circonstances nier la réalité, il  dénonce pour la énième fois le degré d’insécurité qui règne dans ce quartier dit « sensible » de Toulouse.

Il est plus que temps de faire respecter nos forces de l’ordre. Pour ce faire, il faut bien évidemment qu’elles aient les moyens de remplir leur mission et le soutien total de leur hiérarchie dans leur devoir de protection des honnêtes citoyens car, en effet, les policiers n’ont pas besoin d’être systématiquement pointés du doigt, bien au contraire.