Haute-Garonne : la préférence étrangère, c’est maintenant !

accueil_migrants_hautegaronne_ps_fn

Tribune de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne,

Les maires de onze communes situées au sud de Toulouse* se sont déclarés « prêts à accueillir » des migrants, après la diffusion d’une photo instrumentalisée par le pouvoir socialiste et illustrant la mort dramatique de Aylan Kurdi, un jeune enfant syrien.

Les présidents de la République d’hier et d’aujourd’hui ont rendu possible la mort de cet enfant et l’exode de centaines de milliers de personnes de leur pays d’origine. Leur politique criminelle visant à détruire les pouvoirs dictatoriaux des pays d’Afrique et du Golfe (Lybie, Irak, Afghanistan…) pour amener une prétendue démocratie a conduit à l’anarchie la plus totale sur laquelle prolifère dorénavant des régimes sanguinaires tels que l’État Islamique.

Aujourd’hui, ces élus de la République répondent à l’initiative de Monsieur Borgel, député PS de la 9ème circonscription de la Haute-Garonne, dans le but de trahir une fois de plus leurs administrés au profit de clandestins. Les Français n’ont pas à payer pour la soumission de leurs dirigeants aux Etats Unis et à Bruxelles, ils ne veulent plus de ces politiques délirantes qui les forcent chaque jour à abandonner leurs valeurs, leurs traditions, leurs emplois et leurs territoires au profit de « l’étranger », nouveau messie de nos élites, censé résoudre les problèmes de la France dans la logique de ceux qui considèrent notre pays comme une nation vieillissante, insignifiante et nostalgique de sa gloire passée.

Le Front National de la Haute-Garonne se fait l’avocat des habitants de ces communes qui se trouvent aujourd’hui condamnés à accueillir ces migrants et leur triste cortège : insécurité, communautarisme et son pendant criminel : le terrorisme. Grâce à nos élus corrompus, la Haute-Garonne prépare avec soin les prochains attentats islamistes, hier la tragédie toulousaine avec Merah et demain qui sait, Pinsaguel, Ramonville ou Portet sur Garonne ? Il suffit de regarder les vidéos montrant des migrants vociférant « Allah Akbar ! » en Hongrie pour comprendre que ceux que les médias nous décrivent comme des agneaux se transformeront rapidement en loups sanguinaires une fois installés sur nos territoires.

Nous condamnons ce désastreux signal de laxisme envoyé par des élus de la République à l’égard des clandestins. Le gouvernement doit d’une part donner des consignes de fermeté contre ceux qui ne respectent pas les lois de la République et d’autre part prendre des mesures concrètes et fermes pour mettre un coup d’arrêt à cette vague migratoire, entre autres la sortie de l’espace Schengen et le rétablissement des frontières nationales ainsi que la suppression des pompes aspirantes de l’immigration (Aide Médicale d’État, scolarisation automatique des enfants, logements dit « d’urgence » réservés aux demandeurs d’asile, etc.).

L’exemple de fermeté australien prouve qu’il est possible de mettre fin à cette exploitation inacceptable de la misère humaine, en effet, en renvoyant systématiquement tous les clandestins tentant de pénétrer sur son territoire l’Australie a réussi à stopper ces flux migratoires et réduire le nombre de décès de migrants liés aux accidents durant le trajet à … zéro.

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes », disait Bossuet. Si nos dirigeants avaient un tant soit peu médité cette phrase, le petit Aylan Kurdi vivrait encore aujourd’hui.

* Saubens, Labarthe-sur-Lèze, Pins-Justaret, Roques-sur-Garonne, Pinsaguel, Eaunes, Villate, Ramonville, Roquettes, Lagardelle-sur-Lèze et Portet-sur-Garonne.