NON à la fusion des métropoles et des départements !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli,
Conseiller régional d’Occitanie,
Délégué départemental du Rassemblement National de Haute-Garonne,

Le lundi 1er octobre dernier, le Président Macron a réuni l’ensemble des présidents des métropoles françaises, dont Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole afin d’évoquer son vaste projet de fusion des métropoles et des départements.

Clairement, pour notre département de Haute-Garonne, la conséquence serait gravissime, car entraînant de fait un nouveau transfert des compétences du département vers Toulouse Métropole sur le territoire de celle-ci.

Une telle fusion des métropoles et des départements, si elle devait véritablement voir le jour, accentuerait considérablement le clivage territorial déjà préexistant en Haute-Garonne, entre Toulouse Métropole et les zones rurales déjà fragilisées et défavorisées du fait de choix politiques absurdes. Plusieurs projets déjà en cours en seraient directement impactés dont le nouveau Parc des expositions de Toulouse et le troisième pont sur la Garonne.

Ces nouveaux super-territoires permettraient également à ceux qui les dirigent, sans aucune légitimité des urnes, de contourner comme bon leur semble, la voix des élus locaux et des habitants de la « France périphérique ». Concrètement, il s’agit là de franchir un nouveau pas vers la confiscation totale de la démocratie de proximité au profit d’une technostructure sans visage et sans âme.

Le Rassemblement National de Haute-Garonne s’oppose fermement à cette éventuelle fusion des métropoles et des départements et tient à réaffirmer son attachement viscéral au seul triptyque qui a véritablement fait ses preuves : « Communes – Départements – Nation ». La commune étant l’échelon le plus essentiel dans notre administration, le maire étant l’élu qui connaît le mieux le territoire et les attentes de nos concitoyens.