Projet de nouveau village pour les roms à Toulouse : le FN choisit son camp, celui de la France et des Français !

leonardelli_fn31_communiqués4

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne,

Le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, semble vouloir pleinement profiter de la pause estivale pour trahir une nouvelle fois ses engagements électoraux. En toute discrétion, dans le dos des habitants, M Moudenc a annoncé son désir de créer un second village « d’insertion » pour les roms dans le quartier de Paléficat. Dans la lignée de M Cohen, le Maire de Toulouse laisse de coté, le bon vivre dans nos quartiers et l’aide, pourtant prioritaire, aux toulousains dans le besoin.
« En démocratie, la politique est l’art de supprimer les mécontentements » disait Louis Latzarus. Quoi de mieux alors que de se servir des vacances d’été pour camoufler aux yeux des toulousains ses projets inadmissibles. En période de crise sociale et économique la municipalité se doit d’être aux cotés des plus faibles.

Face aux manœuvres politiciennes de la classe politique locale, le Front National de la Haute-Garonne a d’ores et déjà choisi son camp, celui de la France et des Français. Il apporte tout son soutien aux habitants du quartier et aux entreprises. Il dénonce l’aberration d’un tel projet à l’heure où le chômage guette un nombre massif de nos concitoyens, que la direction centrale de la Police judiciaire fait état de l’explosion de la délinquance rom et que les Français sont forcés de faire toujours plus de sacrifices. Face à ces maux, le Front National de la Haute-Garonne, réaffirme ses positions :

– Application de la Priorité nationale pour le logement social, les aides sociales, etc…
– Arrêt total de ce projet de village « d’insertion » à Paléficat.
– Fermeture du premier village « d’insertion ».
– Suppression du regroupement familial.
– Remise en cause des accords de Schengen sur la libre circulation des personnes.