Régionales : Louis Aliot contre le «saupoudrage culturel»

culture_aliot2015

La culture à la mode Louis Aliot. La tête de liste FN n’est «pas pour le saupoudrage culturel». Il l’a dit, hier midi, lors d’une conférence de presse sur le thème de la culture. Louis Aliot était copieusement entouré dans les salons du Crowne Plaza de Toulouse, notamment de Didier Carette, l’ex-bouillonnant directeur du Sorano, qui, au sujet de la culture actuelle, n’a pas hésité à parler de «boboïsation des esprits», ceci après que Gabriel Robin, le secrétaire général du Collectif CLIC (culture, libertés et création) eut rappelé cette phrase de De Gaulle que le FN considère comme une erreur magistrale de l’histoire : «Laissez la culture à la gauche, ça lui donnera un os à ronger»… Quant à Chantal Dounot-Sobraquès, l’ancienne adjointe à la Culture de la ville de Toulouse de 1983 à 2008, qui a rallié depuis les rangs du FN, après avoir rappelé que la Région n’avait pas de compétence spécifique en matière culturelle, elle s’est fendue de deux propositions concrètes : que le festival musical de Radio-France de Montpellier devienne itinérant – «sa vocation à la base»- et qu’une péniche-opéra puisse, sur le modèle parisien, être installée sur le Canal du Midi, «magnifique voie d’eau et lien historique entre nos deux parties du territoire». Enfin, sur un ton plus léger, Louis Aliot le Perpignanais a fait lui-même cette proposition de voir Perpignan devenir un jour la «capitale mondiale des cultures gitanes»

Source : La Dépêche du Midi.