Violences faites aux femmes : un bilan français effrayant …

violences-faites-aux-femmes-rubanblanc-julienleonardelli-fn31

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne,

En ce 25 novembre, journée internationale de luute contre les violences faites aux femmes, il est important pour le Front National de la Haute-Garonne que je représente, de pointer du doigt l’effrayant bilan français.

Une femme décèderait tous les trois jours sous les coups de son compagnon. De plus, chaque année c’est plus de 216 000 femmes qui seraient victimes de violences.

Passés maîtres dans l’art de créer des observatoires de tout et n’importe quoi, les socialistes au pouvoir viennent de mettre en place un quatrième plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes. Les mesures qui s’y trouvent vont du gadget, comme la généralisation du téléphone «grand danger» à l’aveu du lien entre l’echec de notre politique d’immigration avec la préconisation de reserver «un meilleur accueil aux femmes étrangères fuyant des violences conjugales».

Les gouvernements, hier de droite et aujourd’hui de gauche, n’ont pourtant eu de cesse de disloquer toujours plus la cellule familiale, alors que la crise des familles et la première cause de ces violences. La deuxième cause reste bien sûr l’arrivée massive et continue d’étrangers extr-européens qui en partagent ni la culture, ni les moeurs, ni même les coutumes des Français.

Il est en outre évident, que les réformes laxistes prisent par Madame Taubira, contribuent jour après jour à augmenter l’impunité dont bénéficient les crimminels.

Bien loin des effets d’annonce, il est urgent de défendre la famille et de lutter avec détermination contre l’immigration, ainsi que contre le laxisme pénal qui engendre une insécurité croissante. Ce n’est que par des mesures de bon sens, claires et fortes que le rétablissement de la sécurité des Français et notamment des femmes, sera possible.