julien-leonardelli-au-campestral-de-aureville

Julien Leonardelli au Campestral de Aureville

Comme à chaque fois, Julien Leonardelli, conseiller régional du Front National était présent au Campestral de Aureville, fête populaire et traditionnelle du Lauragais qui met à l’honneur tous les deux ans nos métiers agricoles d’antan. Une occasion pour tous de prendre conscience de la nécessité de défendre plus que jamais notre monde agricole, car il est un véritable gardien vigilant de nos coutumes, de nos traditions et de nos savoir-faire qui forgent notre identité française.

fete_de_ail_violet_cadours_leonardelli_01

L’ail violet de Cadours, symbole de la richesse de notre terroir

Depuis maintenant quarante ans est organisé tous les ans à Cadours, une grande fête de village afin de célébrer l’ail violet, véritable symbole de la richesse incroyable de notre terroir. Cette année, j’étais présent sur place aux côtés de Michèle Pellizzon, conseillère municipale à Tournefeuille. L’occasion de redécouvrir malgré la chaleur de cette fin d’été, des traditions qui font notre fierté.

julien_leonardelli_frontnational_communiqué

L’Etat indemnise les islamistes, plutôt que de les expulser !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne, conseiller régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

Ce jeudi 18 août 2016 marque incontestablement le passage à un nouveau degrés de complaisance insoutenable envers les islamistes en France, qui rappelons-le sont quand même les auteurs de plusieurs massacres organisés sur notre sol. En effet, nous apprenons aujourd’hui l’indemnisation par l’Etat de Farouk Ben Abbes, véritable figure de l’islamisme et proche des frères Clain.

julien_leonardelli_communiqué_frontnational01

Sans avenir pour la France, pas de perspective possible pour la jeunesse !

Communiqué de presse de Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front National de la Haute-Garonne, conseiller régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

Une récente enquête réalisée par l’Unef confirme ce que nous dénoncions depuis longtemps, à savoir que l’augmentation du coût de la vie étudiante en France (+ 1,23%) et à Toulouse (+ 0,50%), est une réalité qui accroît les difficultés rencontrées par la jeunesse. Dans tous les domaines, celle-ci semble d’ailleurs toujours être la cible de premier choix des gouvernements successifs.